BP 329 Abymes Principale 97139 Les Abymes
0590 90 12 30
contact@spa-guadeloupe.org

Psychologie: Les Animaux et les Hommes

SPA de la Guadeloupe: Informer pour mieux protéger

Psychologie: Les Animaux et les Hommes

la-spa-de-la-guadeloupe

Comment ignorer le monde animal quand tout notre affectif y fait référence ? Existe-t-il des petits mots doux d’amoureux sans les animaux ? Ma biche, mon chat, ma gazelle, ma tourterelle, mon poussin, comment exprime-t-on sa tendresse en dehors des poils et des plumes ? Comment parler humain sans références aux animaux ? : têtu comme un âne, une langue de vipère, un œil de lynx, malin comme un singe, noir comme un corbeau, puissant comme un taureau. Que deviendrait notre vocabulaire sans ce bestiaire ?

la-spa-de-la-guadeloupeL’homme-animal, l’animal humanisé, déifié, haï car investi de quelque diablerie. On parle des pulsions animales de l’homme. Ce qui est faux, les pulsions chez l’animal sont gérées par une horloge biologique. Les pulsions chez l’homme sont gérées par le principe de plaisir comme par le principe de réalité. L’animal n’est pas bestial, l’homme peut l’être. Pas de coït chez l’animal sans parade nuptiale, c’est-à-dire ensemble de stimuli-réponses échangés par les deux partenaires qui vont amener à l’accouplement. Certains oiseaux séduisent par leurs chants, leurs talents de « jardinier » : ils fabriquent des nids qui sont de vraies œuvres d’art, avec fleurs très colorées, feuilles, petits cailloux etc… pour séduire la femelle. Les mammifères combattent entre mâles dominants pour montrer à la femelle leur force et leur courage. Pour toutes les femelles plus le mâle est fort, plus le sperme sera de qualité, et donc il y aura assurance que l’espèce peut perdurer. Certaines espèces amènent des cadeaux à leur belle ( j’ai vu Mokrane amener les plus beaux os en guise de fiançailles à Moubarek sa dulcinée) il y a également des comportements de tendresse par le biais de léchage, de pattes qui s’entre lacent, ce qui correspond à nos bisous et nos caresses. Bref, dans le monde animal il n’y a jamais de coït sans cour préalable. Quelle désolation de voir que chez l’être humain du 21ème siècle les comportements de cour se réduisent de plus en plus à « bonjour on monte », sans parler des speed-dating, films pornos et orgies en tout genre. Certains couples d’animaux sont monogames, ils seront ensemble toute leur vie, d’autres comme les chiens, les chats par exemple multiplient les partenaires pour assurer le maximum de petits viables : c’est la raison pour laquelle les portées peuvent être composées de petits si différents, il peut y avoir un père par petit. Ce qui fait que si le sperme n’est pas sain un seul petit ne sera pas viable. On est très loin de la suppression systématique des bébés filles en Inde, ce qui donne non seulement des problèmes de démographie mais une recrudescence de viols, d’agressions sexuelles, voire de meurtres des femmes, et leur insécurité permanente dans la rue : il y a, à l’heure actuelle, tellement plus d’homme que de femmes en Inde. Quelle erreur de la part de l’homme de jouer à l’apprenti sorcier.

L’homme a aussi dompté l’animal, surtout le chien et le cheval, laissant à la femme le chat et la chouette. Indomptable le chat, gare à ceux qui sont avides de pouvoir et de domination. Gros Minet vous fera une patte d’honneur ! C’est SINE qui disait : « Si je préfère le chat au chien c’est qu’il n’existe pas de chat policier. » L’homme pense posséder l’animal, peut en faire le commerce mais il vend aussi bien femmes et enfants et d’autres hommes ! Aujourd’hui cassettes pédophiles et zoophiles se vendent bien. Qui interdit cela ? Qui défend la dignité des faibles ? La liberté d’être faible sans être abusé, détourné de sa route, de sa vie pour le plaisir de quelques pervers détraqués, incapables de jouir autrement que par le rapport dominé-dominant. Pas comme le veut la norme de l’échange, de la complémentarité, de l’amour.

La maltraitance d’enfants commence toujours par la maltraitance d’animaux, la jouissance sadique a des niveaux, de même qu’il est rare qu’un drogué commence par les drogues dures, et qu’un délinquant commence par un braquage à main armée, sans s’être exercé auparavant à des vols moins dangereux (vols de véhicules, ou à l’arrachée).

L’homme croit qu’il est supérieur car possédant intelligence et langage, alors qu’il n’est qu’un élément de la nature et de l’univers, un maillon de la création. Mais que va-t-on devenir avec la vache folle, le poulet fou, le porc rouge et les poissons gavés de mercure sans parler du fond des océans farci de plastique ? Gaya, déesse de la terre, serait-elle en train de faire un procès aux humains pour leur irrespect envers les lois de la nature, leur aveuglement et leur cupidité? Jésus a dit : «j’étais au milieu du monde et je n’ai vu que des hommes ivres et leurs enfants étaient aveugles dans leur cœur. J’ai allumé un feu et je l’ai surveillé jusqu’à ce qu’il s’embrase. » Certes actuellement on traduirait cela autrement, un psychologue pourrait dire que la maîtrise des sciences et la technologie a rendu les hommes ivres de pouvoir et d’argent, et a amputé leur discernement et leurs capacités à se projeter dans l’avenir ; et que de ce fait ils ont fabriqué des enfants de plus en plus désaffectivés avec un vide émotionnel et existentiel énorme ( le Dieu shopping, Dieu fête, l’accumulation des derniers objets à la mode et chers, la fuite en avant permanente avec des consommations abusives d’alcool, de médicament et de drogue, sans parler d’un goût pour les perversions sexuelles de plus en plus prononcé).    

L’homme depuis la nuit des temps a projeté sur l’animal ses angoisses, ses désirs, ses haines et son affectif ; l’animal a projeté quoi ? des processus d’identification : la petite viennoiserie du p’tit déj ? Des comportements de son maître(esse). On dit souvent qu’un chien fini par ressembler à son maître. Mais n’est-ce pas le maître qui choisit aussi son chien comme son alter ego, comme une sorte de prolongement de lui-même n’est-ce pas tout simplement une relation interactive sur le plan affectif ?

L’homme a besoin de fusionner dans l’affectif donc qu’il choisisse ami, partenaire, animal il va procéder à la fusion.

L’animal lorsqu’il aide l’homme obéit à un groupe de pulsions vitales essentielles que l’on nomme en psychologie animale pulsions d’entre aide : par exemple, le dauphin sauveteur en mer, le chien d’avalanche ou d’aveugle. Les animaux peuvent élever des bébés humains c’est le cas de ce qu’on a appelé au 18ème siècle les enfants sauvages. Plusieurs cas ont été décrits d’enfants abandonnés qui ont été allaités et pris en charge par des animaux : on les appelait enfants tigres, loups, singes, ours. D’ailleurs l’emblème de Rome présente les 2 fondateurs jumeaux Romulus et Rémus bébés sous les mamelles d’une louve les allaitant. On retrouve ces thèmes dans la légende de Moogli le roi de la jungle, ou de Tarzan élevé par un groupe de gorilles.

L’homme a même projeté Dieu et Diable sur l’animal. La colombe blanche appartiendrait à Dieu, le chat noir pouvait être brûlé sur les bûchers avec les sorcières serait le produit du diable, de même que les chouettes qui était cloutées vivantes sur les portes des hérétiques. C’est très curieux tout de même, car je pensais que pour les croyants Dieu était le créateur de chaque espèce et de toute chose. C’est très bizarre aussi de voir à quel point l’homme est englué dans ses ambivalences et ses contradictions, et dire qu’avec tout cela il pense dominer le monde ! Et pourtant il continue toujours à roucouler quand il aime, à faire le paon pour séduire, à gazouiller quand il a un petit, à envier la puissance sexuelle du bouc et du taureau, la fidélité du chien, et il guette la colombe blanche symbole de paix. Alors comment peut-il mépriser l’animal ? Alors que même pour nommer ses propres organes génitaux, organes de vie par excellence, il fait encore référence aux animaux : la chatte pour les attributs féminins, le coq, le moineau, l’oiseau pour l’organe pénien.

Bizarre l’homme !

Qui dépend de qui ?

« Crédendo vides » : peut-être pourras-tu voir si tu y crois. 

M.A ABANE   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *